Mesures sanitaires/conditions en bref

Salle des fêtes ou salle polyvalente

  • Repas assis uniquement : des tables de 10 personnes maximum séparées d’au moins un mètre les unes des autres
  • Port du masque obligatoire
  • Interdiction de l’accès aux espaces permettant les regroupements sauf aménagements garantissant la distanciation physique (les buffets sont permis mais sous réserve d’éviter les attroupements)
  • Les activités dansantes sont en principe interdites

Lieux privés (domicile, espace privé loué par le client)

  • Les réceptions sont possibles dans le respect des gestes barrière et de la distanciation sociale mais les consignes imposées aux salles des fêtes ne s’appliquent pas (port du masque obligatoire, repas assis)

C’est l’organisateur de l’événement qui est la garant des gestes barrières et de la distanciation physique.

Merci à Mariages.net France de relayer les informations du cabinet du Premier Ministre.

Attention, ces précisions ne sont valables qu’en zone verte. Si vous êtes intéressés par des informations concernant les zones encore orange, merci de le signaler par message ou commentaire, je ferai au mieux pour répondre à vos questions.

Cérémonies civiles et religieuses

Les cérémonies civiles et religieuses sont autorisées et doivent respecter les mesures d’hygiène et de sécurité (port du masque obligatoire et distanciation sociale d’un mètre). Le nombre total de convives n’est plus limité à 10 personnes mais à la capacité d’accueil de la mairie ou du lieu de culte et aux limitations imposées par les règles sanitaires et de distanciation. Les rassemblements à la sortie de la cérémonie sont interdits. Concernant les cérémonies civiles, chaque ville devant s’adapter en fonction des arrêtés préfectoraux, il est recommandé de se renseigner en amont auprès de la mairie.

Célébration 

Durant la seconde phase du déconfinement, les établissements de type ERP ne sont pas autorisés à célébrer de fête à l’occasion des mariages. Toutefois, les fêtes sont permises dans la sphère privée. Ainsi, les futurs mariés peuvent organiser la réception de leur mariage dans le respect des règles sanitaires sur leur lieu d’habitation, aussi bien en intérieur qu’en extérieur.

Le gouvernement a indiqué que chaque propriétaire sera responsable de la fête et des mesures sanitaires appliquées lorsque la fête aura lieu dans un espace privé. Aussi, la location d’un lieu de réception pouvant se faire au travers d’un contrat privé et non commercial, c’est à la discrétion de chacun et dans le respect des normes sanitaires que d’autres solutions peuvent être envisagées.

Les établissements de première catégorie de type L, X, PA ou CTS peuvent se voir accorder la possibilité d’organiser un mariage dans le cas où le gérant de l’établissement apporte la garantie que la réception se déroulera dans le respect des normes d’hygiène et de sécurité en vigueur auprès de la préfecture. Il devra en faire la demande au préalable en présentant un cahier des charges, au minimum 72 heures avant la date du mariage.

Port du masque

Le port du masque est obligatoire dès onze ans dans les établissements de type L, X, PA, CTS, Y et S, ainsi que, s’agissant de leurs espaces permettant des regroupements, dans les établissements de type O. Il peut être rendu obligatoire par l’exploitant dans les autres types d’établissements.

Zone verte (France métropolitaine, Corse, Guadeloupe, Martinique, La Réunion)

Les restaurants peuvent accueillir les mariés et leurs convives pour un déjeuner ou un dîner dans le respect de la capacité d’accueil maximale et des conditions suivantes : une place assise par convive, une distance minimale d’un siège doit être laissée entre les sièges occupés par chaque personne, une table de 10 personnes maximum, distance d’un mètre entre chaque table ou paroi de protection. L’utilisation de gel hydroalcoolique et de serviettes à usage unique est fortement recommandé. Le respect des gestes barrières doit être appliqué. Le port du masque est obligatoire pour le personnel et pour les convives lors de leur déplacement au sein de l’établissement, par exemple pour se rendre aux sanitaires. Il n’est pas possible d’organiser une soirée dansante. Le préfet pouvant restreindre l’ensemble de ces mesures, il est donc conseillé de consulter l’établissement au préalable.